Le diabète de type 2 chez les jeunes.

Le diabète de type 2 est en constante progression chez les jeunes.
En moyenne, 15 % des adolescents sont en surpoids. Sachant le lien étroit entre diabète et surpoids, difficile de s’étonner de l’augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents confrontés au diabète de type 2.

Tout d’abord il faut dire que la communauté scientifique a longtemps attribué le diabète de type 2 exclusivement aux adultes. Et pourtant, même si 90 % des diabétiques souffrent de ce type de diabète, force est de constater que sur les 300 millions de diabétiques que compte le monde, le diabète de type 2 est en constante progression chez les jeunes.

Diabète  : le surpoids en cause mais pas que  !

Mentionnons que le diabète de type 2 touche de plus en plus de jeunes européens.

En effet l’obésité concerne 17 % des adultes dans l’Union Européenne. Ensuite on peut dire plus largement que 52 % des européens sont en surpoids ou obèses. Un adulte sur deux et un enfant sur trois sont donc concernés.

On évoque la surcharge pondérale lorsque l’IMC (Indice de Masse Corporel) est supérieur ou égal à 25. On parle d’obésité lorsque l’IMC est supérieur ou égale à 30.

Certes les chiffres donnent le tournis  : en moyenne 15 % des adolescents sont en surpoids.

Cela dit, on constate un lien étroit entre diabète et surpoids. De ce fait il est difficile de s’étonner de l’augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents confrontés au diabète de type 2. Enfin on remarque qu’un enfant diabétique sur deux a un parent diabétique.

Le diabète  : qu’est-ce que c’est  ?

Le diabète de type 2, aussi appelé « diabète non-insulinodépendant » est une pathologie qui apparaît lorsque le corps est dans l’incapacité d’utiliser efficacement l’insuline. En résumé, le corps produit trop d’insuline ou n’en produit pas en suffisance. Le diabète de type 2 représente 92 % des malades alors que le diabète de type 1 représente 8 % des diabétiques.

Le diabète de type 2 : qu’est-ce que c’est ?

Par ailleurs, le sucre (Glucose) qui se trouve dans les aliments et les boisons n’est plus dirigé vers les cellules pour produire de l’énergie et stagne dans le sang. Dans ce cas cette situation entraine une augmentation de la quantité de sucre dans le sang : c’est hyperglycémie.  

Notons que cette forme de diabète est définie par une glycémie supérieure à 1,26 g/l après un jeûne d’au moins 8 heures lors de deux examens à plusieurs jours d’intervalle ou supérieure à 2 g/l deux heures après avoir absorbé du sucre.

Les risques liés au diabète de type 2.

En règle générale, un taux élevé de sucre (même très peu) peut avoir des conséquences graves. En tout cas, sur du long terme, cette hyperglycémie entraine des complications comme par exemple :

  • Accident Vasculaire Cérébral (AVC),
  • Cécité (la perte de la vue),
  • Insuffisance rénale,
  • Amputation d’un membre,
  • Etc.

Les symptômes du diabète de type 2.

Avant tout, pour éviter les effets graves du diabète, il faut savoir déceler ses différents symptômes.

Ainsi, une envie d’uriner plus importante la nuit de la part de votre enfant doit vous alerter. En effet il peut s’agir d’une réaction des reins qui tentent d’évacuer le trop plein de sucre dans le sang.

De même, si votre adolescent se plaint d’avoir faim (polyphagie), soif (polydipsie) et de sécheresse buccale (xérostomie), il se peut que son corps ait des difficultés à métaboliser (transformer le sucre en énergie) la nourriture qu’il absorbe en raison d’un manque d’insuline ou d’une résistance à l’insuline. 

La difficulté du sucre à se transformer en énergie peut aussi provoquer de la somnolence. En fait le manque d’énergie peut dès lors provoquer une fatigue intense et de la somnolence.

Enfin, une vision trouble et des infections bactériennes (ou champignon) plus fréquentes doivent aussi vous alerter. Autrement dit, si votre enfant a facilement des infections urinaires, de la peau ou génitales, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin généraliste.

Comment prévenir le diabète de type 2 chez votre enfant.

  1. Adaptez le régime alimentaire de votre enfant.
  2. Contrôlez régulièrement son poids.
  3. Faites-lui faire des activités physiques.
  4. Faites-le tester régulièrement pour dépister le diabète.
  5. Consultez une équipe pluridisciplinaires spécialisée dans la prise en charge du diabète chez les jeunes.

Le choix d’un régime alimentaire adapté.

D’abord, en matière alimentaire, la première règle est de vous assurer que votre enfant fasse 3 repas principaux et une collation par jour. Il faut également veiller à ce qu’il consomme 3 à 4 portions de produits laitiers, des féculents et des légumes. À l’inverse les matières grasses doivent être proscrites.

Premièrement, les aliments interdits :

Sachant le lien étroit entre diabète et surpoids, difficile de s’étonner face à l’augmentation du nombre d’enfants et d’adolescents confrontés au diabète de type 2
  • Produits laitiers : yaourt sucré, yaourt grec, crème dessert, fromage blanc ou petit suisse >à 40 % de matières grasses, fromage double ou triple crème (mascarpone, fromage à plus de 60 % de matières grasses sur extrait sec).
  • Viandes Poissons Œufs : le mouton, l’agneau, les viandes et volailles panées, les nuggets, les charcuteries grasses, les poissons panés, les fritures, les plats en sauces, les hamburgers.
  • Féculents : le riz rapide, la purée de pomme de terre, les frites (à consommer une fois par semaine au maximum), les chips, les plats pré cuisinés, les viennoiseries, pâtisseries et les céréales du petit déjeuner chocolatées ou au miel ou fourrées.
  • Légumes : les plats pré cuisinés, les légumes frits, les légumes en sauce.
  • Fruits : les fruits secs, les fruits au sirop.
  • Matières grasses : les grosses quantités, les graisses cachées (charcuteries, viennoiseries, pâtisseries, frites, chips),la mayonnaise, la crème fraiche.
  • Produits sucrés : Le sucre en poudre, en morceau, le miel, les bonbons, les crèmes glacées, les gaufres…
  • Boissons sucrées et les sodas

Deuxièmement, les aliments autorisés :

Le choix d'un régime alimentaire adapté est essentiel dans le traitement du diabète de type 2
  • Produits laitiers : lait demi-écrémé, Yaourt nature, Fromage blanc ou petit suisse à 20 ou 0 % de matières grasses sur extrait sec (pas plus de 30 g par jour).
  • Viandes Poissons Œufs : toutes les viandes et volailles en les variant au maximum, jambon blanc découenné et dégraissé, tous les abats, tous les poissons, avec une consommation de 1 à 2 fois par semaine de poissons gras (saumon, maquereau, anguille, sardines), tous les fruits de mer, œufs : pas plus de 2 par semaine.
  • Féculents : les lentilles, les pois chiches, les haricots rouges, les pâtes, le riz complet, le boulghour, le pain au son, le pain complet.
  • Légumes : les asperges, les aubergines, les blettes, toute la famille des choux, les concombres, les courgettes, les endives, les haricots verts, les poireaux, les salades, les tomates.
  • Fruits : tous au cours d’un repas complet et si possible cru, entier avec la peau, et pas plus de 2 par jour à consommer en fin de repas.
  • Matières grasses : les huiles végétales (olive, tournesol, colza, soja, noix, noisette…), les mélange d’huiles.
  • Produits sucrés : les édulcorants de synthèse (aspartam, saccharine…).
  • Boissons : les eaux (du robinet, de source ou minérale), le café et le thé sans sucre, les jus de fruit(s) « pur jus » qui peuvent remplacer une portion de fruit.

Consulter l’article ” Diabète : alimentation adaptée ou régime ? “, en cliquant ici >>

Quels sont les traitements du diabète de type 2  ?

Avant tout, il est bon de rappeler que le premier traitement du diabète se résume en trois points importants  :

  • Adapter son régime et son rythme alimentaire (3 repas et 1 collation par jour).
  • Adopter un nouveau mode de vie (sortir de la sédentarité et faire du sport).
  • Surveiller la glycémie.

Ensuite, il est évident qu’un traitement médical par voie orale est parfois nécessaire. D’une façon générale, ces traitements antidiabétiques prescrits par le médecin ont pour objectif de faire diminuer la glycémie ou simplement de la stabiliser.

Quoi qu’il en soit, si vous êtes confrontés à des doutes quant à la situation de votre enfant en matière de surpoids et de risque diabétique, vous devez impérativement en parler avec votre médecin généraliste.

Pour conclure, si vous êtes en recherche d’information sur le diabète de type 2 chez les enfants et les adolescents, nous vous invitons à visiter les sites internet suivants  :