Journée internationale de la kinésithérapie et de la physiothérapie

image kinésithérapie physiothérapie
Photo d’un professionnel de la kinésithérapie et de la physiothérapie massant une main

Kinésithérapie et Physiothérapie : de l’antiquité à la journée internationale de la physiothérapie.

Même si des écrits datant de plus de 3.000 ans avant Jésus-Christ témoignent de la présence des techniques manuelles dans l’art de soigner sous l’antiquité grecque et romaine, il faut attendre 1847 pour voir le terme kinésithérapie apparaître pour la première fois dans l’ouvrage du Docteur Georgi  : «  kinésithérapie ou traitement des maladies par le mouvement selon la méthode de Ling et Branling  » et ce n’est qu’en 1942 qu’un décret et la Loi de 1946, que sera institué un diplôme d’Etat et de moniteur de gymnastique médicale.

En Belgique et en France, les patients utilisent plus volontiers le vocable kinésithérapie mais dans la majorité des pays industrialisés la dénomination est « physiotherapy » (Grande-Bretagne, Australie, Nouvelle-Zélande, Canada), ou « physical therapy » (États-Unis). La traduction « Physiothérapie » est utilisée en Suisse, et plus récemment en Allemagne où elle a remplacé l’ancien vocable de « Krankengymnastik », trop lié à la pratique de la gymnastique corrective.

Depuis, 2008, la kinésithérapie et la physiothérapie ont leur journée internationale. Ce 8 septembre, nous célébrons  la journée internationale de la physiothérapie.

La physiothérapie, qu’est-ce que c’est  ?

La physiothérapie est présente là où il y a une diminution de la fonction physique. Cela peut-être suite à une maladie, un problème neurologique ou cardiovasculaire, une blessure, une opération ou un accident.

La physiothérapie concerne l’utilisation thérapeutique d’agents naturels tels que l’hydrothérapie avec l’eau douce ou salée (cures thermales, balnéothérapie, thalassothérapie), la boue (fangothérapie), certaines huiles minérales telle que la paraffine (paraffinothérapie), l’application de froid (la cryothérapie), et l’électricité (diathermie, ionisation, ultrasons).

Le professionnel de la physiothérapie est à même de permettre à la personne de retrouver un rendement fonctionnel optimal et améliore la qualité de vie après une blessure ou une maladie. Bien entendu, les exercices et les massages sont également utilisés par les kinésithérapeutes.

Que soigne-t-on avec la physiothérapie  ?

En somme, tout ce qui concerne le système neurologique  : musculosquelettique et cardiorespiratoire.

Comme la rééducation du périnée, les maux de dos, les blessures musculaires et articulaires, les pertes d’équilibre, l’arthrose, les vertiges, les problèmes cardiaques et pulmonaires, les douleurs chroniques, les problèmes de développement moteur chez l’enfant…

Quels exercices sont pratiqués  ?

Les exercices proposés par le professionnel de la physiothérapie reposent sur la responsabilisation du patient et permettent d’acquérir des capacités physiques nécessaires à l’intégration sociale, aux activités de la vie quotidienne et à l’accomplissement d’un travail, d’un loisir ou d’un sport.

Parmi les exercices proposés se trouvent  : les exercices d’étirement, les exercices de renforcement, les exercices de proprioception (situer le corps dans l’espace), les exercices fonctionnels (entraînement d’un mouvement particulier), et les exercices cardiovasculaires.

La Journée mondiale de la Physiothérapie.

Elle a été instaurée en 2008 par la WCPT (Confédération mondiale de physiothérapie) et se déroule le 8 septembre de chaque année.

La Journée mondiale de la Physiothérapie est chargée de promouvoir le rôle des kinésithérapeutes dans la gestion de la douleur chronique de leurs patients.

Lors de cette journée, les thèmes suivants sont abordés  : organisation des séances (individuelle ou en groupe), la récurrence des actes (possibilité de faire des actes en série), la connaissance du corps en mouvement (sain et pathologique), l’habitude de l’activité physique adaptée (conception et réalisation), qui sont des atouts majeurs dans cette prise en charge.

Plus d’information sur la kinésithérapie / physiothérapie  :

Stéphanie DEVISSCHER
Rédactrice presse