La relaxation

La relaxation
Apprendre à relaxer son corps comme son esprit pour diminuer le stress.

La  définition de la relaxation.

Si on se limite à la définition de la relaxation publiée par le dictionnaire « Le Robert »  d’avril 2020, il n’est pas simple de bien comprendre ce qu’est la relaxation. En effet,  « Le Robert »  définit la relaxation comme étant une diminution ou suppression d’une tension. Une détente par des procédés psychologiques actifs. Pour les non-initiés, il n’est pas évident de comprendre en quoi consiste la relaxation et ses bienfaits sur les malades.

En pratique, la relaxation est un moyen thérapeutique préventif ou curatif visant à apaiser les tensions en vue de retrouver plus de calme intérieur.

Des méthodes de relaxation simple aux méthodes techniques.

Il existe plusieurs méthodes de relation. Certaines méthodes sont simples et familières alors que d’autres méthodes sont plus techniques et nécessitent un accompagnement par un professionnel.

Méthodes simples :

  • Se balader dans les bois.
  • Jouer ou écouter de la musique.
  • S’adonner à la lecture.
  • Pratiquer un sport.
  • Faire l’amour.
  • Rire.
  • Se faire masser.

Méthodes techniques :

  • La sophrologie.
  • La méthode de Vittoz.
  • Le training autogène.
  • Le Yoga.
  • Le Qi-gogn.
  • Le Tai Chi.

Au quotidien, sans nous en rendre compte, nous développons tous  des stratégies de relaxation afin de diminuer notre stress, notre anxiété ou de lutter contre les insomnies.

La relaxation dans le cadre de la maladie ou du handicap.

Les codes sources de bien-être sont des réflexes acquis, utilisables en de multiples circonstances. Vous êtes diagnostiqué d’une maladie chronique : stomie, incontinence urinaire, diabète, INR, manque d’oxygène, où vous avez un handicap alors, la relaxation est faite pour vous !

Bien choisir sa relaxation est essentiel

Prenez le temps  : commencez toujours par un cycle de respiration. Voyez ce passage comme une coupure par rapport à votre maladie ou à votre activité précédente.

Prenez le temps, pendant 3 à 5 minutes, pour respirer tranquillement. Votre inspiration sera plus courte que l’expiration.

Ainsi vous pouvez prendre comme exemple :

  • j’inspire et je compte mentalement durant l’inspiration 1,2,3 ;
  • je bloque la respiration 1,2 ;
  • j’expire plus longuement 1, 2, 3, 4, 5, 6 ;
  • je bloque 1, 2.

Sur ce principe, vous pouvez raccourcir ou rallonger ce cycle respiratoire, il va rapidement vous recentrer sur vous-même, vous débarrasser de tensions nerveuses et fluidifier votre métabolisme. Lâchez prise !

Ne poussez jamais à fond vos apnées respiratoires. De lui-même, le corps va indiquer son rythme du moment, écoutez-le ! Pratiquez cela trois à cinq fois minimum, en bougeant lentement les bras, les jambes, le corps entier entre chaque cycle. N’hésitez pas à fermer les yeux pour une relaxation plus profonde.

Associez un étirement de détente à votre relaxation !

La régularité prime afin d’ancrer les bienfaits de toutes ces techniques. Elles sont actives, donc exploitables pour répondre à des situations du quotidien, mais aussi pour du préventif. Un automassage des mains ou du visage peut se pratiquer en toute discrétion quel que soit l’endroit, que ce soit au bureau, dans les transports ou pourquoi pas, devant un bon film.

De même pour un étirement au niveau du cou ou du dos…

Le plus important est de bien prendre conscience du merveilleux que représente le corps humain, d’y prêter de l’attention car c’est lui qui vous apporte toutes les possibilités de voyager… entraînez-le et surtout écoutez-le.

Cette relation aide à mieux vivre au présent et à être acteur de sa propre vie, pensez aussi que l’alimentation avec le souffle est le carburant qui va permettre au moteur de fonctionner. L’alimentation solaire (fruits, légumes, céréales, fruits secs…) sera votre alliée à privilégier.

Surtout, transmettez tout cela à vos enfants le plus tôt possible, pour apprendre à bien vivre en complétude avec le monde qui nous entoure. Vous êtes créateur de votre bien-être personnel.

Nous parlerons dans un prochain article des différents types de relaxation…

Pour aller plus loin :

Stéphanie DEVISSCHER
Rédactrice presse/web