Tout savoir sur l’urostomie ou la stomie urinaire.

Urostomie ou stomie urinaire : un acte chirurgical, définitif ou temporaire, qui permet de déconnecter vos uretères de votre vessie afin d’assurer la fonction rénale.
L’équipe chirurgicale réalisera sous anesthésie générale une petite ouverture au niveau de l’abdomen (stomie) afin de permettre au liquide urinaire de s’écouler et d’être recueilli dans une poche.

L’urostomie est une stomie urinaire. Cet acte chirurgical permet de déconnecter vos uretères de votre vessie afin d’assurer la fonction rénale.

Définition de l’urostomie

Pour commencer, voici sa définition. C’est à dire que l’urostomie est une stomie urinaire qui consiste à réaliser de manière chirurgicale et sous anesthésie générale une petite ouverture au niveau de l’abdomen.

De surcroît l’écoulement des urines est dévié afin que la vessie ne soit plus utilisé comme réceptacle urinaire.

L’urostomie ou stomie urinaire est également parfois appelée Bricker quand celle-ci utilise un segment de l’iléon (intestin grêle).

Les conséquences d’une stomie urinaire

En ce qui concerne cette dérivation, elle entraîne l’écoulement des urines qui n’est plus contrôlé par le sphincter. Ce qui fait que vous devez porter un appareillage externe, c’est-à-dire une poche de recueil, collée sur la peau du ventre, à l’extrémité de la stomie. La poche prend alors la place de la vessie.

Aspect et différence entre urostomie et urétérostomie

Urostomie ou stomie urinaire : un acte chirurgical, définitif ou temporaire, qui permet de déconnecter vos uretères de votre vessie afin d’assurer la fonction rénale.

L’urostomie ou bricker

Dans les grandes lignes, une partie de l’intestin grêle (iléon) est utilisé par l’équipe chirurgicale pour y connecter les urètres c’est à dire les conduits urinaires. Ainsi, les urètres qui vont des reins vers la vessies seront déviés vers une partie de l’iléon.

Notons que ce segment d’intestin grêle n’est pas un réservoir mais un conduits. Ensuite un abouchement sera réalisé afin de connecter l’iléon sur la surface abdominale pour former une stomie.

L’urostomie réalisée de la sorte est aussi appeller “Bricker”, du nom de son inventeur.

L’urétérostomie

Dans ce cas, l’équipe chirurgicale ne va pas utiliser de segment de l’intestin. Elle va connecter les urètres entre eux et utiliser l’un des deux urètres pour le rattacher directement à la paroi de l’abdomen par l’intermédiaire de sondes.

Notons que l’urétérostomie n’est quasiment plus pratiquée actuellement.

Aspect de la stomie

À vrai dire une partie de l’iléon ou de l’urètre dépasse légèrement de l’abdomen. La stomie est humide avec une couleur rouge rosé. D’ailleurs, cette couleur rouge pourrait laisser penser que celle-ci soit douloureuse. Mais la stomie est insensible et indolore.

Les causes

Il est à noter que les causes sont nombreuses. En effet, elles peuvent être tumorales, médicales ou congénitales. Par exemple un cancer de la vessie, de la prostate ou un cancer de voisinage (colon, rectum, col utérin) peuvent parfois nécessiter une urostomie.

Des pathologies acquises ou traumatiques comme l’incontinence sévère ou un traumatisme du bassin peuvent également en être l’objet. Certaines maladies congénitales comme l’exstrophie vésicale nécessitent également une stomie urinaire.

L’appareillage

Afin de remplacer la vessie pour le recueil des urines, une poche est positionnée autour de la stomie. Les écoulement urinaires vers cette poche sont continus et permanents. Exactement comme pour la vessie qui se remplie à l’intérieur du corps et que l’on vide lorsque l’information d’une vessie pleine arrive au cerveau.

La poche 1 pièce se colle directement à la peau péristomiale avec un protecteur cutané. Celui-ci peut être prédécoupé ou à découper afin de pouvoir l’adapter à la forme de la stomie. Ceci dans le but de garantir une étanchéité et une protection de la peau, maximales.

L’appareillage 2 pièces, quant à lui est constitué d’un support collé à la peau avec un protecteur cutané et d’une poche. Il faut remplacer la partie collée à la peau tous les deux à trois jours. Le couplage entre les 2 pièces est adhésif ou mécanique avec des anneaux.

Dans les grandes lignes, le concepts de la poche urinaire 2 pièces est donc l’appareillage avec la plaque placée autour de la stomie et le collecteur qui est la poche de recueil.

Des supports à la forme convexe permettent de s’adapter aux stomies invaginées. Cette convexité permet de prévenir les fuites. Ces supports convexes aux profondeurs multiples sont faits pour s’adapter aux différents cas de stomies.

Les collecteurs à distance font gagner en autonomie et en confort. En effet, ils se connectent aux appareillages et permettent d’augmenter la capacité de recueil. Il y a les collecteurs de jour fixés à la jambe et les poches de nuit avec une capacité de recueil plus élevée afin de pouvoir gagner en qualité de sommeil.

Votre distributeur de dispositif médical vous proposera de nombreux produits en provenance des laboratoires suivants : Coloplast, ConvaTec, B.Braun, Hollister, Dansac, Welland ou Eurotec.

Urostomie : des soins spécifiques

Bien que vous puissiez bénéficier de soins infirmiers, la toilette de l’urostomie (stomie urinaire) ne demande pas de compétences particulières.

Vous pouvez la réaliser vous-même. Il vous faut par contre, prendre soin de votre peau autour de la stomie, afin de continuer à garder du confort et une bonne fixation de l’appareillage.

Une description détaillée du soin est disponible sur le site “Espace Soignant” en cliquant ici >>

À ce propos de nombreux protecteurs cutanés existent sous différentes présentations : les films, les pâtes, les poudres et les lingettes. Protéger sa peau est essentiel lorsque l’on est porteur d’une stomie.

Afin de consulter l’article ” Stomie : protéger sa peau à tout prix “ cliquez ici >>

Vivre le quotidien avec une stomie urinaire

Une hydratation adaptée

Avoir une bonne hydratation est essentielle pour tous les porteurs de stomie urinaire. Il faut parfois acidifier les urines afin d’éviter les infections à protéus mirrabilis qui sont les principales causes d’infections urinaires. Tomates, oranges, pamplemousses et citrons ou des compléments alimentaires disponibles en pharmacie permettront d’atteindre cet objectif.

Des conseils diététiques peuvent vous être prodigués au cours de votre hospitalisation ou ultérieurement.

Vie sociale : l’urostomie c’est quoi vis-à-vis des autres ?

Urostomie ou stomie urinaire : un acte chirurgical, définitif ou temporaire, qui permet de déconnecter vos uretères de votre vessie afin d’assurer la fonction rénale.

Porter une poche ne se voit pas  ! Parler ou pas de votre dérivation reste un choix tout à fait personnel. Il faut savoir que cet appareillage de vous empêche pas de vivre normalement.

A vous de rester simple dans votre approche afin de ne pas gêner vos interlocuteurs. Vous pouvez tout à fait travailler, voyager, vous baigner, conduire, pratiquer un sport, être enceinte et avoir une vie de couple normale.

Tant et si bien que l’apprentissage est un processus important dans l’acceptation de la stomie urinaire. Prenez contact avec l’infirmière stomathérapeute qui vous suit. Professionnelle, elle vous aidera à réaliser le changement de poche et à pratiquer vos soins de stomie quotidiens.

Afin de consulter l’article ” Fabrice Huet  : 30 ans d’urostomie et une sérénité à toutes épreuves “ cliquez ici >>

Pour des soins spécialisés n’hésitez pas à consulter :

  • Afiscep – Association Francophone d’Infirmier(ères) en Stomathérapie, Cicatrisation et Plaies de Belgique – Site web  : afiscep.be
  • AFET – Association Française d’Entérostoma-Thérapeutes – Site web  : www.afet.asso.fr
  • SVS ASS – Association Suisse des Stomathérapeutes – Site web  : svs-ass.ch/fr